Gina de la Forêt :

Déjà-vu
(2013/2014)

Dans le miroir
Elle regarde le trottoir
D'une rue disparue
Le va et vient des gens
Qui s'en vont
Pour un moment
Pour revenir à l'autre
Pour continuer
Ce qu'ils viennent
De laisser tomber.

Un seigneur danse
Seul avec tout le monde
Sur la musique que font
Les termites
Méconnues car jamais vues
Au-dessous des roues qui roulent
Dans la rue.

La scène change.
Les gens s'enfuient
Lorsqu'un aspirateur
Cherche l'ascenseur
Où son cousin
A oublié son coussin
Qui entretemps a servi
De camp de nuit
Pour un ver de terre

Qui, maintenant
Lève son chapeau
Poliment en surfant
Joliment
Sur une planche
À travers l'air
Dont il est sûr
Qu'il s'agit
De la mer.

Il sourit à la souris
Qui fronce les sourcils
Car elle n'a jamais eu
Un tel déjà-vu :

Une chouette balance
Sur une balayette
Chantant
Pendant que le soleil
Se lève
Elle rêve
D'un chauve-souris
Qui vole la voile
De la planche
Du voleur
D'un chapeau
Qu'il a pris pour un bateau.

Face à cela
La souris sourit
Au seigneur seul qui
Descend de l'ascenseur
Au milieu de la rue.

La musique recommence et
Les deux dansent
Et
Puis, sous les pins
Ils boivent du vin
D'un verre de terre
Et ils regardent
Dans un miroir
Le déjà-vu
Sur un trottoir.